Aurélie, co-fondatrice du service Traiteur EATCETERA, notre partenaire pour vos déjeuners « comme à la maison » à MAISON LASSAGNE, nous confie son retour d’expérience sur cette période unique que nous traversons tous ensemble. Voici son témoignage :

 » Lorsque le confinement a été déclaré mi-Mars, notre activité EATCETERA – dédiée à l’évènementiel d’entreprise – a été stoppée nette. Notre carnet de commande s’est vidé du jour au lendemain et nous avons compris que l’activité serait au point mort pour de longues semaines. Un énorme coup dur pour notre jeune service traiteur, lancé en 2018 à Lyon, sur la base d’engagements forts, à la fois environnementaux et humains. Il était donc impensable pour nous de rester les bras croisés, et d’attendre passivement. »

Agir pour donner du sens à la crise que nous traversons

 

« Nous avons immédiatement voulu donner nos produits frais pour éviter tout gâchis, nous rendre utiles, et insuffler l’esprit de bienveillance qui nous anime. Mais donner des denrées périssables est bien plus compliqué que ce que nous pensions. Nous avons alors pris contact avec les Hospices Civils de Lyon pour comprendre ce dont ils pouvaient avoir besoin. Dès notre premier échange téléphonique, le coordinateur des Affaires techniques des Hospices nous a expliqué sans détour que le personnel soignant était confronté à un problème très spécifique, que les dons de produits bruts (légumes, fruits, etc) qu’ils commençaient à recevoir ne pouvaient pas régler : trouver de quoi se nourrir sans effort après le travail le soir. De nombreux magasins étaient en effet vides ou fermés lorsque les soignants quittaient l’hôpital, et très souvent, l’énergie leur manquait pour se préparer un repas, épuisés par leur journée intense.

Nous avons tout de suite compris que nous avions la possibilité d’agir sur ce problème en faisant tout simplement ce que nous savons faire de mieux : cuisiner de bons repas, frais et plein de vitamines. Nous avons donc décidé de cuisiner et de livrer des paniers-repas individuels aux soignants, faciles à transporter et à consommer le soir après le travail. Nous avons aussi vite compris qu’un don ponctuel – bien que très apprécié – ne serait pas une solution adaptée à l’enjeu : le virus étant là pour durer, les soignants allaient avoir besoin d’un soutien tout aussi durable. Comme nous l’a dit la Directrice du groupement Hospitalier Lyon Sud « À la guerre, sans la logistique, l’armée n’est rien ». Pour pouvoir les accompagner dans le temps, nous avions besoin d’aide. Nous avons donc mis sur pied une campagne nationale de collecte de dons avec l’aide de la plateforme de financement participatif Blue Bees (avec qui nous avions déjà collaboré par le passé), qui a tout de suite compris l’enjeu et proposé d’utiliser leur réseau pour rallier d’autres traiteurs dans d’autres villes et donner une ampleur nationale à notre mobilisation. Immédiatement 2 autres traiteurs situés à Mulhouse et Marseille ont répondu présent. Nous avons proposé une mécanique très simple au donateur : pour 10€ collectés, 1 repas frais, équilibré et riche en vitamines livré à un soignant.

En 48h nous avons récolté près de 20 000€, ce qui nous a permis de nous projeter immédiatement dans l’organisation du soutien aux soignants, et notamment d’acheter les produits de nos producteurs et agriculteurs partenaires, qui ont eux aussi subi de plein fouet l’ar­rêt total de leur acti­vité. C’est donc une véritable chaîne de solidarité pour les soignants qui s’est mise en place en seulement quelques heures, où chacun a eu un rôle à jouer : du donateur, au producteur en passant par notre cuisine. »

Livraisons quotidiennes aux soignants pendant la crise

 

« Nos livraisons ont débuté 4 jours après notre 1er contact avec les Hospices Civils, et nous avons livré environ 1000 repas durant les 2 semaines qui ont suivi, et qui se sont avérées être le pic de l’épidémie dans notre région. Chaque jour, nous avons pris contact avec les référents des hôpitaux de Lyon Sud et Henry Gabrielle, qui nous ont indiqué le nombre de paniers à livrer pour soutenir les effectifs engagés contre le COVID19 dans leurs services des urgences, de la réanimation et de la pneumologie. Mais nous avons aussi cuisiné pour tous les personnels « en support » (brancardage, nettoyage, etc) qui ont été tout autant sollicités durant la période. Nous avons mis en place l’ensemble des protocoles sanitaires indispensables dès le premier jour, à la fois en cuisine et lors de nos livraisons au cœur des hôpitaux. Cette expérience a été précieuse : nous avons adapté immédiatement notre fonctionnement, ce qui nous permet aujourd’hui d’être serein sur notre capacité à produire et livrer sans aucun risque pour nous, ou nos clients.

Chaque jour, dans les sacs en plus des repas, nous avons glissé des petits mots de soutien laissés par les donateurs. Les soignants ont été incroyablement touchés par cette mobilisation. Ils nous ont envoyé des dizaines de messages de remerciement et de photos. La direction des Hospices Civils, qui coordonne les 24 000 soignants lyonnais, nous a aussi remercié à plusieurs reprises pour avoir réussi à accompagner dans le temps leurs équipes, pour les avoir soulagé concrètement dans leur quotidien, et pour leur avoir donné le sentiment d’être épaulés par des centaines de français. Nous avons été en retour extrêmement émus de tous ces remerciements. Dans le « feu de l’action » nous n’avons pas réellement mesuré l’impact que cette campagne a pu avoir sur les soignants, les donateurs, et nous-mêmes. Nous réalisons aujourd’hui la chance que nous avons eu d’être le maillon qui a permis de mettre cette chaîne de solidarité en place. Nous sommes incroyablement reconnaissants envers tous les donateurs, mais aussi tous nos partenaires producteurs et artisans qui ont répondu présent à notre appel et nous ont accompagné au mieux de leurs possibilités : le Pain du Gône, la coopérative agricole Recolter, la Fromagerie Les Trois Jean, Tartine et Bonne Humeur, l’Huilerie Beaujolaise…

Nous avons beaucoup communiqué sur les réseaux et eu quelques relais de la campagne dans les médias (Lyon Décideurs, Lyon 1ère…), rapidement d’autres traiteurs sur Avignon, Dinan, et Strasbourg ont rejoint la mobilisation. Après 4 semaines de collecte, la cagnotte a atteint 50 000€, et ce sont plus de 5 000 repas que nous avons pu distribuer aux soignants à travers toute la France. »

Après la crise…nous continuons de ré-inventer nos services

 

« Aujourd’hui la cagnotte est clôturée, mais nous continuons de livrer certains jours des repas aux soignants même si la tension sur les services s’est nettement atténuée, parce que tant que le virus sera là, nous continuerons d’accompagner ceux qui font tout pour nous protéger. En parallèle, pour rebondir et faire vivre notre entreprise, nous avons lancé une carte spéciale qui change toutes les semaines, et qui est toujours cuisinée à partir de produits frais, issus de l’agriculture durable et bio locale. Nous proposons un plat différent chaque jour, des entrées et des desserts pour la semaine. Nous pouvons ainsi décliner des menus sous forme de Plateaux-Repas pour les entreprises qui doivent organiser de petites réunions de travail sur site ou hors site comme chez Maison Lassagne, sous forme de panier-repas individuel pour les salariés qui cherchent une solution pratique et abordable pour déjeuner, ou tout simplement sous forme de plats traiteur à emporter pour nos voisins chanceux qui habitent le quartier des Basses Barolles à Saint-Genis-Laval, où se situe notre laboratoire.

Les formules sont affichées sur nos réseaux sociaux et peuvent être commandées le matin même pour le midi, depuis notre site internet ou par téléphone au 06 99 97 21 78. Elles sont disponibles à emporter ou en livraison. Nous respectons bien évidemment l’ensemble des gestes barrières, et pour nos clients professionnels nous nous adaptons aux règles spécifiques imposées lorsqu’il s’agit d’accéder à leurs locaux. Nous allons lancer dans les prochains jours un corner épicerie fine au laboratoire, où nous mettrons en vente des produits que nous confectionnons nous-mêmes. Nous espérons que cela nous permettra de nous faire connaître, et d’attirer une nouvelle clientèle, car nous avons-nous aussi plus que jamais besoin de soutien pour parvenir à traverser cette crise sans précédent… »

Stéphane et Aurélie – fondateurs d’EATCETERA

Messages de remerciements des hôpitaux

« MERCI MERCI MERCI pour cet élan de générosité qui permet à nos équipes soignantes de tenir le coup ! Vous savez qu’à la guerre, sans la logistique, l’armée n’est rien ! » – Françoise P., Direction du Groupement Hospitalier SUD

« Nous vivons une période particulière et votre initiative nous va droit au cœur et nous encourage chaque jour » – Séverine F., Cadre de santé Hôpital Lyon Sud

« Vous êtes un rayon de soleil dans notre journée. Merci ! » – Nathalie F., Pneumologie Lyon Sud

« Je veux juste vous dire merci au nom de toute mon équipe, pour le soutien que vous témoignez aux professionnels travaillant à l’hôpital. Chaque jour nous attendons vos délicieux repas avec plaisir. Merci à vous, pour la mobilisation que vous avez créée, et d’être à nos côtés » – Sophie G., Réanimation Lyon Sud

Share This

Share this post with your friends!